L’enquête spécifique de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) sur le dossier des prêts hypothécaires à l’Office National d’Assurance (ONA) a débuté hier mercredi. Les conditions d’octroi de prêts à 4 parlementaires entre autres seront analysées par les vérificateurs de la Cour des Comptes.

Un des responsables de la commission anti-corruption de la chambre basse, Steven Benoît, exprime ses préoccupations dans ce dossier et souhaite obtenir plus d’informations sur ces transactions. " Nous attendons impatiemment le résultat de l’enquête de la Cour des Comptes", dit-il s’interrogeant sur les influences politiques dans l’octroi des prêts.

Des parlementaires, notamment trois sénateurs de Lespwa figurent parmi les personnes ayant bénéficié de ces prêts hypothécaires accordés par Sandro Joseph.

Le président du sénat, Kelly Bastien (Lespwa) a bénéficié d’un prêt hypothécaire de 7 800 000 gourdes à rembourser sur une période de 25 ans. Son prédécesseur, Joseph Lambert (Lespwa) , a lui obtenu un prêt de 2 900 000 gourdes à rembourser sur 15 ans. L’ex sénateur Ultimo Compère (Lespwa) avait lui aussi bénéficié d’un prêt de 2 millions de gourdes.

Par ailleurs, le député Benoît dénonce l’utilisation des fonds de Pétrocaribe, s’interrogeant sur les motifs du placement de ces fonds dans une banque étrangère. " Quel est le montant , dans quel pays et à quel taux cette somme a été placée ", se demande le député Benoît qui réclame plus d’explications du chef de l’état et des ministres.

Le député de Pétion ville estime que les parlementaires doivent avoir des explications sur la procédure qui a permis d’atteindre les 200 millions de dollars.