La police a procédé à l’interpellation , le samedi 26 juin 2004, de Jacques Mathelier ,ancien délégué départemental du régime déchu lavalas, sous l’accusation d’associations de malfaiteurs. L’arrestation de M. Mathelier est intervernue dans la zone de Tiburon ( Sud).

Le puissant représentant de l’Exécutif sous la présidence d’Aristide est pour le moment en garde à vue au commissariat de police des Cayes en attendant qu’il soit entendu par les autorités judiciaires. Il est accusé d’association de malfaiteurs, de tentatives d’assassinat et d’incendie, selon Godson Orélus, le responsable départemental du Sud de la police qui précise que M. Mathelier faisait l’objet d’un mandat d’amener. Le responsable policier a poursuivi que d’autres personnes étaient recherchées pour leur implication dans des activités criminelles sous le régime déchu.

Parallèlement, un ancien membre de la sécurité au ministère de l’Intérieur dénommé Campbell a été arrêté à Port-au-Prince, le lundi 28 juin, pour implication présumée dans des actes répréhensibles sous le règne de Jean Bertrand Aristide. Selon des sources policières, le nom de Campbell est cité dans le cadre d’opération menées par les chimères lavalas sous le régime d’Aristide. Le dénommé Campbell est actuellement détenu au Commissariat de police de Delmas en attendant qu’il réponde aux questions de la justice autour des accusations portées contre lui.

D’un autre côté, la Police Nationale d’Haïti ( PNH) a démantelé durant le week-end écoulé un important gang qui menait des opérations de kidnaping dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Parmi les bandits arrêtés, figure le policier René Louis Jean, affecté au commissariat des Cayes . Il est présenté par la police comme l’un des chefs de gangs impliqués dans des opérations de kidnapping et de vols de véhicules. Le directeur de la police judiciaire, Michaël Lucius, précise que la PNH fera tout pour mettre hors d’état de nuire les bandits qui sèment le deuil dans la population.