Le sénateur Joseph Lambert (Lespwa) nie que l'un des véhicules mis à sa disposition ait été impliqué dans l'enlèvement et l'assassinat de Monique Pierre, 33 ans, fiancée du commissaire municipal des Gonaïves, Ernst Bouquet Dorfeuille.

Une voiture Nissan Patrole ayant pour plaque minéralogique OF 0032 a été signalée à la police dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Mlle Pierre samedi dernier.

Le sénateur Lambert soutient qu'il a travaillé pendant tout le week end avec des officiels du gouvernement dont la Première Ministre et le ministre de l'agriculture dans le sud est. " Samedi matin j'ai utilisé le véhicule en question pour me rendre à Peredo et Zoranger afin de distribuer des semences et de la nourriture aux paysans", ajoute t-il.

Le sénateur Lambert se dit inquiet mais ne crains aucun mal dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Monique Pierre. Selon le parlementaire, des religieux, de nombreux citoyens et des personnalités de Jacmel peuvent témoigner qu'il se trouvait à bord du véhicule dans le sud est et non à Port-au-Prince.

Le chef de la police, Mario Andrésol, dans une interview à radio Métropole, avait indiqué que deux véhicules impliqués dans l'assassinat de Monique Pierre avaient été saisis par les forces de l'ordre. Tout en soulignant que l'enquête progressait, le chef de la police avait révélé que 2 individus avaient été appréhendés.

L'identité des individus appréhendés n'a pas été communiqué par le chef de la police qui ne veut pas nuire au bon déroulement de l'enquête.

Par ailleurs, M. Andrésol avait indiqué que toutes les dispositions avaient été prises pour éviter une recrudescence des actes de violence dans la région métropolitaine durant la période des fêtes de fin d'année. " Nous sommes vigilants afin de maintenir un climat sécuritaire ", dit-il.