L'économiste William Savary a plaidé, ce mardi, pendant le journal du matin de Radio Métropole, en faveur de l'instauration d'une fourchette, variant entre deux montants en gourde, entre lesquels la valeur du dollar pourrait fluctuer.
Le montant idéal serait environ de 55 à 75 gourdes, si l'on considère les variations minimums et maximums atteintes ces dernières années dans le pays estime William Savary.

« La banque centrale pourrait intervenir au moment opportun, si la gourde franchit les valeurs limites qui lui sont attribuées, et ainsi cibler la stabilité de la monnaie. Une monnaie stable permet de faire des prévisions et de réaliser des investissements » insiste l'économiste.

Il s'agira grâce a cette méthode utilisée dans beaucoup de pays à travers le monde, de bloquer toute spéculation sur la valeur de la devise nationale, explique-t-il. C'est le moyen de disposer d'un marché stable et de gérer l'inflation au sein de l'économie.
Les interventions de la BRH sur le marché pourraient prendre alors, la forme d'une injection, d'une augmentation des taux d'intérêt ou des réserves nettes de changes.
Pour y parvenir la Banque Centrale doit mettre en place un système de collecte de données qui lui permettra de monitorer l'économie et d'anticiper les variations excessives du taux de change, pour éviter tout dérapage générateur de problèmes sociaux, a argumenté l'économiste William Savary.

AL / radio Métropole Haïti