Le ministre de l'économie et des finances Patrick Boisvert prévoit une augmentation des recettes de l'état par une meilleure perception de la TCA et non par son augmentation :

« A travers les échanges entre la douane et la DGI, nous allons faire la chasse à ceux qui ne reversent pas la TCA perçue. En recoupant les données fournies par ces deux administrations, il nous sera facile de déterminer qui sont les fraudeurs » a-t-il assuré ce vendredi, durant la rubrique le Point de Radio Métropole.

Toutefois, le ministre concède que les automobilistes devront renouveler leurs plaques d'immatriculation et qu'ils auront à faire face au retour de l'inspection des véhicules durant l'exercice 2020-2021.
Affirmant que le nouveau budget est réaliste, Patrick Boisvert prévoit son exécution stricte :

« Des contrats de performance vont être signés avec la douane et la DGI pour garantir le montant des recettes. Un contrôle de suivi sera effectué tout au long de l'année. Chacun devra accomplir sa mission sous peine d'être remplacé »

Un plan de relance économique 2020-2023
Le budget est sincère insiste le ministre Patrick Boisvert qui explique que certaines recettes prévisibles mais incertaines n'ont pas été inscrites dans le document par soucis d'honnêteté. D'éventuelles fluctuations du dollar ont bien été prévues ajoute-t-il.

« Le plan de relance économique mis en place par l'état prévoit des financements axés vers deux domaines : la sécurité et l'auto suffisance alimentaire. »

Armée et PNH en ligne de mire
Dans ce cadre le ministre annonce d'ores et déjà le rééquipement de la PNH, ainsi qu'une augmentation des effectifs de l'armée, qui atteindront 3000 hommes, d'ici le début du prochain exercice fiscal.

AL / radio Métropole Haïti