Alors que la semaine des objectifs de développement durable (ODD) organisée par le ministère de la planification et de la coopération de concert avec ses partenaires internationaux s'achève jeudi, la problématique du développement du pays reste intacte.
Le résident permanent du système des Nations Unies en Haïti, Bruno Lemarquis le reconnait, mais il estime que cette activité sera une opportunité pour l'état haïtien de tracer les grandes lignes de sa politique pour la décennie qui débute :
« Il y a un problème d'impact de l'aide en Haïti. Le phénomène est ancien et a des racines profondes. L'une des faiblesses identifiées est le manque de planification nationale et l'absence d'un état stratège. »
Pour tenter de remédier à cette lacune, le gouvernement présentera jeudi, sa feuille de route pour les 10 années à venir. Il s'agit d'une sorte de réengagement des autorités haïtiennes pour la période 2020-2030, qualifiée par monsieur Lemarquis, de décennie d'action.
Bien que l'agenda des ODD soit adopté depuis 2015, le haut fonctionnaire de l'ONU observe une stagnation dans plusieurs domaines qui leurs sont liés :
« Haïti stagne, voire chute dans certains secteurs, et encore nous ne disposons pas de données sur la période qui a suivi le Peyi Lock qui a paralysé les activités pendant la majeure partie de l'année 2019. L'accès à l'eau et à l'assainissement s'est amélioré, la pauvreté avait légèrement reculé, mais nombre de personnes sont encore en situation d'insécurité alimentaire en raison de chocs récents et la mortalité maternelle à la naissance est toujours préoccupante. »
Le résident permanent espère donc que cette semaine des ODD permettra à l'état haïtien de tracer la voie sur laquelle ses partenaires publics, privés, haïtiens ou étrangers pourront s'engager.
Les Objectifs de développement durable (ODD) ont été adoptés par l'ONU en septembre 2015. Il s'agit d'un agenda de 17 objectifs universels, tels que l'éradication de la pauvreté ou la réduction des inégalités. Ce document définit des cibles à atteindre à l'horizon 2030.

AL / radio Métropole Haïti