'Haïti est en proie à une lutte interne entre 99% de la population marginalisée et une infime minorité soit 1% qui détient les 50% des richesses du pays " a déclaré René Préval pour expliquer le fondement du projet de tentative de coup d'état déjoué par les autorités de Port-au-Prince.

De Caracas étant, le chef de l'état haïtien a de plus déploré le fait que la nouvelle force de police créée au lendemain de la dissolution de fait de l'ancienne armée haïtienne en 1995, se recrute parmi cette infime minorité soit un pourcent de la population. Ainsi donc le président René Préval a confirmé les informations relatives à une tentative de coup d'état véhiculées par les autorités gouvernementales en Haïti.

" Il y a bien eu un projet de coup d'état fomenté par six (6) ou sept (7) commissaires de police de la région métropolitaine de Port-au-Prince " a encore déclaré René Préval. Ce qui a amené les autorités haïtiennes a procédé à l'interpellation d'au moins trois (3) membres de la Police Nationale d'Haïti (PNH). La direction générale de la PNH a déjà pocédé au remplacement de tous les commissaires de police dont les noms sont cités dans l'affaire.