Une nouvelle semaine de négociations entre les représentants du parti la Fanmi Lavalas et de l'Opposition, sur la crise post-électorale en Haïti, n'a donc pas permis de dégager un consensus.

Le document préparé par Luigi Enaudi et remis aux protagonistes haïtiens n'a pas été semble t-il exploité à fond?. Ce document qui s'articulait autour de cinq (5) points: les élections contestées du 21 mai, celles du 26 novembre prochain, la crédibilité du Conseil Electoral Provisoire (CEP) et l'assistance internationale en cas d'accord.

Après l'échec des pourpalers du vendredi 20 octobre, certains participants ont estimé que les positions des protagonistes étaient trop éloignées mais affirment positif le fait qu'ils aient pu se rencontrer pour discuter.

Quant au médiateur de l'OEA, Luigi Einaudi; il se dit toujours optimiste quant à une résolution de la crise post-électorale car il a noté que les parties impliquées dans la crise sont disposées à poursuivre les négociations. En clair, M. Einaudi pense qu'il est toujours possible de trouver un consensus qui permettrait de résoudre la crise et réaliser la prochaine présidentielle, qui doit tenir compte de l'échéance constitutionnelle du 7 février pour l'installation d'un nouveau président au Palais National. Les conditions doivent être réunies en vue de faciliter la participation des partis de l'Oppposition à ces joutes a t-il reconnu.

Interrogé sur les menaces de la communauté internationale de tourner le dos à Haïti suite à cet échec, Luigi Einaudi, n'a pas voulu faire trop de commentaires . Cependant, il a rappelé l'intérêt de la communauté internationale qui appuie les négociations inter-haïtiennes.

Le secrétaire général adjoint de l'OEA qui doit présenter un rapport sur les derniers pourparlers le lundi 23 octobre, a quitté Port-au-Prince le samedi 21 octobre pour les Etats-Unis. Son éventuel retour dans la capitale haïtienne dépendra de l'évolution de la situation.

Arrivée à Port-au-Prince le vendredi 13 octobre, le responsable adjoint de l'OEA a réussi à mettre face à face Lavalas et Opposition . Toutefois, il a échoué dans ses tentatives de convaincre les protagonistes de l'urgente nécesssité de conclure un accord pour sortir Haïti de l'impasse.