Le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique qualifie les auteurs des actes de violence à Port-au-Prince de criminels. Me Camille Leblanc affirme que la police a reçu des instructions claires pour le rétablissement de l'ordre, dans les zones touchées par ces violences.

Le Garde des Sceaux de la République annonce que des arrestations ont été effectuées au sein des militants des organisations populaires. Camille Leblanc précise que les personnes détenues seront déférées par devant les tribunaux.

Le Ministre de la Justice rejette les accusations portées par l'opposition qui parle de complicité entre les manifestants et le Gouvernement.

Me Camille Leblanc préconise l'élaboration d'un projet visant à la création d'un fonds de compensation pour les victimes des actes de violences de ce type.

Le Ministre de la Justice explique que le Gouvernement reste attaché à l'organisation des élections dans le pays.