Nouvelle journée de tension au centre-ville de Port-au-Prince. Des membres d'organisations populaires ont bloqué, ce matin, les boulevards La Saline et Jean-Jacques-Dessalines, en entreposant des barricades de pneus enflammés.

Ils s'attaquaient également aux véhicules, en lançant des jets de pierres. Les organisations populaires utilisent la violence, selon eux, pour forcer le gouvernement à prendre des mesures contre le coût élevé de la vie.

Hier, la tension a régné une fois de plus à Port-au-Prince, en plusieurs endroits de la capitale. Les principales organisations populaires en faveur d'élections générales, sont les petits détaillants, victimes de l'incendie du 27 mars, au cours duquel leurs marchandises ont été détruites. Hier, ils étaient nombreux à manifester devant le Palais National et à exprimer leur colère au Chef de l'Etat.