La Mission d'Observation électorale de l'OEA se déclare inquiète face aux violences enregistrées depuis 48 heures à Port-au-Prince.

La mission, dans un communiqué de presse, condamne ces actes, et appelle le gouvernement à restaurer l'ordre. Elle demande également aux partis politiques de contenir leurs partisans.

Les observateurs électoraux de l'OEA soutiennent qu'aucun progrès ne pourra résulter des confrontations violentes, et invitent le CEP et le gouvernement, à trouver un accord sur un nouveau calendrier, afin de permettre la rentrée parlementaire le deuxième lundi de juin.