Jocelerme Privert s'est dit satisfait de son action à la tête de l'état dans le discours qu'il a prononcé à l'occasion de l'ouverture de la session parlementaire.

« Nous ne pouvons pas continuer à gérer Haïti au jour le jour, au gré des maigres recettes fiscales. Haïti a besoin de se relever, de regarder vers l'avant, de se projeter dans l'avenir, sur le plan national, régional et international, pour innover et prendre des décisions cohérentes, porteuses d'espoir et de progrès social. », a indiqué Monsieur Privert.

Selon lui Haïti a besoin de responsables politiques, d'hommes d'affaires, de leaders étudiants, de leaders paysans fermentent engagés dans sa construction prospère, juste et démocratique.

Il s'est réjouit d'avoir réussi à apaiser le pays d'un point de vue politique, annonçant par ailleurs, la publication des résultats des élections dans le Moniteur.

Le Chef de l'Etat a en profité également de cette occasion pour demander aux candidats perdants de reconnaitre leur défaite.

« Je formule le vœu que tous les déçus des résultats des joutes du 20 novembre 2016 fasse le grand sacrifice patriotique d'organiser une opposition pacifique, démocratique et constructive face aux nouveaux élus quelque soit leur niveau.

Haïti doit être pour chaque citoyen, chaque citoyenne le candidat perpétuellement et indéfiniment gagnant », a souligné Jocelerme Privert.

Il se félicite d'avoir contribué à débarrasser l'horizon des lendemains des ombres néfastes de l'incertitude politique et du désarroi social.

Le président provisoire a également indiqué qu'une commission de passation de pouvoir va être mise en place pour assurer d'ici le 07 février la transition du pouvoir.

Le président provisoire a fait état de 4 grands défis qui attendent la prochaine administration.

Jocelerme Privert a évoqué les défis de l'unité et de la réconciliation nationale, de la cohésion sociale et de la mise sur pied d'un projet de société cohérente et dynamique que le prochain chef de l'état se devra de relever.

EJ/Radio Métropole Haïti