Le coordonnateur général de l'Union Nationale des Normaliens et Educateurs d'Haïti,Georges Wilbert Franck, dément toute tentative de manipulation du mouvement des élèves qui réclament le retour de leurs professeurs en salle de classe depuis plusieurs semaines.

Selon lui ce mouvement est spontané et résulte du désintérêt de l'état face aux questions d'éducation dans le pays.

Par ailleurs, l'enseignant annonce que les professeurs reprendront le travail dés qu'ils auront reçu l'assurance que 3 de leurs revendications seront satisfaites à savoir : une revalorisation salariale, le paiement des arriérés salaires et la nomination de tous les professeurs compétents présents en salle de classe.

En revanche, ce dernier se dit en faveur de la révocation des enseignants absentéistes de longue date, dont le nombre a été évalué à 10 mille par le premier ministre Jack Guy Lafontant.

EJ/Radio Métropole Haïti