Plusieurs milliers de personnes avaient pris part ce mardi 5 décembre 2017 à la manifestation contre la corruption dans la capitale haïtienne. Les manifestants étaient divisés sur la forme que devrait prendre la contestation mais unis sur la nécessité de lancer une véritable campagne contre ce fléau.

Les manifestants réclamaient l'arrestation de certains anciens officiels de l'Exécutif haïtien accusé dans le rapport de la commission éthique et anti corruption du Sénat.

La manifestants ont déambulé dans plusieurs artères de Port-au-Prince lançant notamment des slogans hostiles aux membres du gouvernement. La manifestation a été dispersée aux abords du Palais Législatifs quand certains manifestants ont tenté de franchir les barrages des forces de l'ordre.

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène et d'eau acidulée pour repousser les protestataires.

L'incident a empêché la rencontre entre une délégation du Collectif 4 décembre et des leaders du Parlement. L'un des principaux organisateurs de la marche, Jean Robert Argant, a annoncé qu'un document présentant les revendications des différentes organisations sera soumis aux législateurs haïtiens le 9 décembre prochain à l'occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption.

LLM / radio Métropole Haïti