Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, a réitéré au sommet des Amériques sa determination à oeuvrer en vue de combattre le fléau de la corruption.

Dans son intervention M. Moïse s'est dit convaincu que l'élan nécessaire au progrès d'Haïti passe surtout par une gouvernance publique saine. Il soutient que de profondes réformes sont nécessaires et sont désormais engagées en Haïti.

Le président Moïse a fait état des dispositions déjà adoptées en vue de lutter contre la corruption dans la fonction publique. Il cite notamment : la révision des procédures de passation de marché pour l'établissement de prix de référence en vue de contrecarrer la surfacturation des contrats; et le renforcement de la capacité de la Commission Nationale de Marchés Publics. Parmi les nouvelles dispositions figurent étalement l'élimination de l'absentéisme au sein de l'administration publique entrainant la récupération d'un nombre considérable de chèques émis en faveur de fonctionnaires absentéistes et l'organisation systématique de concours pour le recrutement de jeunes cadres en vue de redynamiser la fonction publique.

De plus il soutient avoir pris des mesures visant à garantir l'indépendance et à accroître l'efficacité de l'appareil judiciaire; à mettre en place des mécanismes visant la vulgarisation de la culture de reddition de compte et de la transparence, principalement dans les sphères de l'administration publique. Nos efforts ont porté aussi sur le renforcement de la sécurité publique, par l'amélioration continue des capacités de la Police Nationale d'Haïti et le rétablissement des Forces Armées d'Haïti en vue de nous aider dans la lutte contre la contrebande, a t-il expliqué.

La corruption est un crime contre le développement et a des effets néfastes sur la jouissance des droits de l'homme, comme l'a si bien démontré le rapport de la Commission Interaméricaine des Droits de l'Homme (CIDH), a laissé entendre le chef de l'état.

Selon M. Moïse la lutte contre la corruption doit inclure la composante « éducation » pour agir sur les mentalités et les comportements de nos populations.

Le président haïtien promet d'autres dispositions en vue d'aboutir à la consolidation des structures opérationnelles chargées de la lutte contre la corruption ; au recouvrement des biens et avoirs détournés ou acquis de façon illicite ; à l'éradication de l'impunité et à l'amélioration du cadre légal.

LLM / radio Métropole Haïti