Plus d'un mois après sa nomination le Premier Ministre Jean Henry Céant est dans l'attente de la procédure parlementaire relative à la ratification de sa déclaration de politique générale.

Le président du Sénat, Joseph Lambert, a donné la garantie que M. Céant sera invité au cours de cette semaine à faire l'énoncé de sa déclaration de politique générale. Dans son discours de clôture de la deuxième session ordinaire de l'année législative il a tout de même expliqué que le Parlement n'était nullement responsable du blocage.

Au cours des derniers jours les parlementaires étaient dans l'attente de certains documents du fisc et du tribunal administratif dans le cadre de l'analyse des dossiers des ministres. Le sénateur Lambert révèle certains documents avaient été acheminés en début de semaine au Sénat mais laisse entendre que les investigations n'ont pas été complétées.

Plusieurs législateurs ont insisté sur la nécessité de prendre le temps nécessaire pour vérifier le respect des critères constitutionnels pour accéder au poste de ministre. Des informations ont fait état du retrait de la nomination du ministre de l'environnement qui serait détenteur d'une autre nationalité.

Certains membres de la commission ont révélé que plusieurs ministres n'avaient pas honoré leurs engagements envers la Direction Générale des Impôts (DGI).

Hier le Chef de l'état, Jovenel Moïse, a convoqué les députés en session extraordinaire afin de sanctionner la déclaration de politique générale du Premier Ministre.

LLM / radio Métropole Haïti