Dans son dernier rapport sur les Comptes économiques d'Haïti en 2018, l'Institut Haïtien de Statistique et d'Informatique fait état de plusieurs facteurs qui ont favorisé la croissance du Produit Intérieur Brut (PIB). Il s'agit notamment de l'augmentation (13.0%) de la masse salariale des employés permanents de l'Administration Publique et de la hausse de plus de 18.0% de l'envoi de fonds des travailleurs de la diaspora.

La croissance du PIB a permis la hausse de la Consommation Finale à1.2%.

De plus en raison des performances du secteur public, l'Investissement Global a crû, en volume, de 2.3%. Selon le Tableau des Opérations Financières de l'Etat (TOFE), les montants relatifs aux Projets d'Investissement Public ont quasiment doublé en 2018 avec une hausse de 99%.

Par ailleurs l'IHSI indique qu'en dépit des émeutes enregistrées au 4 ème trimestre de l'année, les exportations se sont mieux comportées en 2018 qu'en 2017 avec une croissance, en volume, de 2.0%. On a constaté une augmentation de 11.3% des exportations des produits d'assemblage, contre une chute de 5.1% en 2017.

En ce qui concerne les prix à la consommation, l'inflation continue de se maintenir à deux chiffres avec une moyenne annuelle de 14.3%, inférieure à celle de l'année dernière 14.6%. Une évolution tendancielle un peu cohérente avec celle du taux de change, puisque selon les données publiées par la BRH, la parité de la gourde par rapport au dollar en moyenne annuelle pour l'année 2018 a été de 65.4 gourdes pour un dollar.

Selon l'IHSI les perspectives de croissance pour l'exercice fiscal 2018-2019 s'annoncent particulièrement difficiles en raison notamment de la fragilité de la situation socio-politique qui risque de plomber considérablement l'économie.

LLM / radio Métropole Haïti