Le président de la chambre des députés, Gary Bodeau, plaide en faveur de la tenue d'une séance régulière au Sénat. J'espère qu'il y aura une séance démocratique au Sénat, a dit M. Bodeau faisant référence aux menaces de plusieurs sénateurs de l'opposition radicale.

Ces sénateurs envisagent d'empêcher la tenue de la séance de ratification de la politique générale du Premier Ministre, Fritz William Michel. Ces parlementaires avaient détruit les mobiliers du Sénat empêchant la tenue de la séance de ratification de politique du Premier Ministre Jean Michel Lapin.

Il faut que la démocratie triomphe pour que la séance se tienne dans la paix et que la majorité se prononce dans un sens ou dans l'autre, a laissé entendre M. Bodeau.

Le président de la chambre des députés invite le président du Sénat, Carl Murat Cantave à assumer ses responsabilités en s'assurant que la séance se termine par un vote. Il offre ses conseils au président du Sénat et assure que le président Cantave a le leadership nécessaire pour assumer pleinement sa tache.

De plus le député de Delmas exhorte les sénateurs à cesser leur tergiversations et assumer leurs responsabilités en sanctionnant la déclaration de politique générale du Premier Ministre Michel. S'ils persistent dans leurs tergiversations le Parlement aura la même finalité que l'armée d'Haïti, a prévenu M. Bodeau.

LLM / radio Métropole Haïti