Le phytotherapeute, Maxo Noël, met en garde contre une utilisation abusive et inappropriée de plusieurs plantes dans le cadre de la lutte contre la pandémie du corona virus. En première ligne des plantes miracles M. Noël invite à une grande prudence sur l'utilisation de la plante communément appelé armoise en Haïti.

Il fait remarquer qu'il existe plusieurs variétés d'armoise et celle utilisée par les spécialistes au Madagascar est différente de celle existant en Haïti. Il soutient qu'il revient à l'état haïtien de créer les conditions pour que des spécialistes puissent produire des remèdes à partir de cette plante qui contient des substances toxiques.

L'aloe verra se retrouve également dans cette catégorie. M. Noël exhorte les haïtiens à laver la bulbe de l'aloe verra afin d'enlever l'amertume néfaste pour l'organisme.

Les plantes à la fois aliments et remèdes peuvent être consommés en grande quantité pour la prévention et le traitement du corona virus. Entre autres orange sur, oignon, ail, poireau, persil, raquette, gombo ou calalou, carotte etc.

Les plantes constituent une richesse, assure M. Noël recommandant une forte implication de l'etat pour encadrer les phytotherapeutes et pharmaciens.

LLM / radio Métropole Haïti