Les policiers haïtiens sont préoccupés par la propagation de la pandemie du coronavirus et un fonctionnement régulier de l'institution policière. Sous le couvert de l'anonymat des policiers, de la région metropolitaine de Port-au-Prince, confient qu'ils sont plus que jamais stressés. L'angoisse des policiers est liée notamment à la convalescence ou la mort de certains collègues.

Dans un sous commissariat de Delmas le responsable affirme qu'il est de plus en plus difficile de motiver les policiers. Dans ce sous commissariat 4 policiers sont déjà malades du corona virus.

Un policier a confié à un reporter de radio Métropole qu'il ressent certains symptômes de la covid mais ne peut se rendre dans un centre de prise en charge. Il redoute que ses supérieurs hiérarchiques ne lui accorde les jours de congé requis.

D'autres policiers se plaignent de l'absence de dispositions spéciales de la direction générale à l'occasion de la pandémie du corona virus. Un policier indique qu'ils doivent acheter des sanitizer et autres solutions à base d'alcool afin de respecter les principes d'hygiène.

En ce qui a trait aux masques un policier a révélé que 2 masques lavables avaient été donnés. Toutefois plusieurs semaines plus tard ces masques sont endommagés et ne sont plus aux normes.

Les policiers vivent la peur au ventre et redoutent de transporter le virus dans leur foyers.

LLM / radio Métropole Haïti