Les responsables du Syndicat de la Police Nationale d'Haïti (PNH) dénoncent des représailles de la hiérarchie policière. M. Abdonel Groneg, porte parole du SPNH révèle que des tractations sont en cours en vue de transférer des responsables du syndicat dans des régions reculées.

De plus il dénonce la mesure d'interdiction de départ à l'encontre de la coordinatrice du Syndicat, Yanique Joseph.

Il condamne également l'arrestation d'un responsable du syndicat.

Même si les autorités ont mis un véhicule à la disposition du syndicat, M. Groneg juge que les relations sont conflictuelles. Il souligne que les responsables du syndicat devraient être autorisés à effectuer des visites dans les régions afin de recueillir des doléances des policiers.

Outre la fin de représailles, le syndicat de la Police continue de réclamer un salaire qui tienne compte de l'inflation et des avantages sociaux pour les policiers. Le Syndicat dénonce également l'absence de matériel de protection pour les agents en cette période de crise de corona virus.

LLM / radio Métropole Haïti