Le Premier Ministre haïtien, M. Joseph Jouthe, annonce que son gouvernement est prêt à dialoguer avec les membres du groupe Fantôme 509. Il considère que ce groupe est composé de policiers frustrés qui ont formulé des revendications.

Le chef du gouvernement fait remarquer que les autorités ne peuvent se lancer dans une stratégie d'affrontement ce qui risquerait de provoquer un carnage.

M. Jouthe espère que des négociations dans la sérénité permettront de trouver des solutions aux revendications des policiers. C'est plus facile de demander à des policiers de se calmer , a dit M. Jouthe assurant que certaines revendications sont justes.

Il affirme que les discussions pourront se faire entre gens civilisées afin de trouver des solutions en tenant comptes des ressources disponibles.

En ce qui a trait à la faiblesse de l'état, le Premier Ministre Jouthe fait remarquer que chaque secteur doit négocier et non avoir recours à la violence pour obtenir satisfaction de ses revendications.

De plus il regrette que des personnalités se soient accaparées d'une partie de la PNH pour leur intérêts personnels. M. Jouthe dénonce cette situation rappelant que les forces de l'ordre doivent défendre les intérêts de la population.

LLM / radio Métropole Haïti