Le parti Lafanmi Lavalas est très confiant dans sa victoire aux élections législatives et locales du 21 mai. Le pari est déjà gagné proclament les candidats de la formation politique dirigée par l'ancien président Jean-Bertrand Aristide. Lafanmi Lavalas vise la majorité absolue au parlement. D'autre part, l'Espace de Concertation se montre critique vis-à-vis des déclarations faites par Lafanmi Lavalas qui crie déjà victoire. La coalition politique dénonce également la façon dont les bureaux de vote ont été constitués à travers le pays. Selon les dirigeant de l'Espace, les bureaux de vote sont envahis par des membres de Fanmi Lavalas. L'Espace de Concertation appelle le CEP à apporter au plus vite les correctifs nécessaires à cette situation. Concernant la formation des bureaux de vote, le candidat indépendant au sénat pour le Département de l'Ouest, Alix Fils-Aimé se dit extrêmement préoccupé par la question de la formation des bureaux de vote dans le cadre des élections. Selon le candidat, cette situation risque d'affecter très sérieusement la crédibilité des élections. Alix Fils Aimé appelle le CEP à agir rapidement sur le dossier des bureaux de vote.