Paul Denis a été libéré. Le candidat au sénat de l'OPL (organisation du peuple en lutte) qui avait été arrêté le mardi 23 mai pour "détention illégale d'armes à feu" est libre.

Monsieur Denis a déclaré avoir été l'objet d'un enlèvement et de séquestration.

Dans le cadre de ces arrestations, le Premier Ministre Alexis a déclaré que "le Gouvernement haïtien devait empêcher que des mauvais perdants dans la course électorale ne perturbent le climat politique". Cette déclaration du Premier Ministre veut expliquer la vague d'arrestation de candidats et partisans de l'opposition, tandis que le Conseil Electoral Provisoire n'est jusqu'à présent pas en mesure d'identifier les vainqueurs et la vaincus. Le Président du Conseil Supérieur de la Police souligne d'un autre côté, que ces menaces se font tout aussi bien contre des représentants de Fanmi Lavalas que des candidats et Chef de groupements de l'opposition.

M. Alexis indique que la Police a effectué des arrestations de partisans de l'organisation Fanmi Lavalas à Anse-Rouge (Nord-Ouest) et à Maïssade (centre) sans toutefois en préciser ni le nombre, ni l'identifé de ces personnes interpellées.

Selon l'opposition plus de 34 de leurs partisans ont été arrêtés depuis le début de cette semaine à travers le pays.