La Mission d'Observation Electorale de l'OEA est extrêmement préoccupée par la vague d'arrestation lancée par le pouvoir contre des candidats de l'opposition suite au scrutin du 21 mai.

Ces arrestations qui surviennent au moment des opérations de comptage et de compilation sont contraires à la loi et à l'esprit démocratique indique le MOE. La mission de l'OEA souligne que cette opération crée un climat de confusion, de méfiance et d'insécurité qui n'apportent aucun bénéfice au bon déroulement du processus électoral.

La Mission de l'OEA lance un appel aux autorités pour le respect des droits constitutionnels et légaux des citoyens et pour le respect des procédures et garanties établies par la loi. L'application de ces dispositions viseraient à protéger la participation libre et équitable de tous ceux qui sont impliqués dans le processus électoral.

La mission de l'OEA déclare prendre acte de la libération du candidat de l'OPL Paul Denis et pense que cette décision représente un pas dans la bonne direction.

Washington note aussi une dégradation de la situation politique en Haïti, après la journée d'élection du 21 mai dernier.

Le Porte-parole de l'Ambassade des U.S.A dénonce notamment l'arrestation de dirigeants politiques. Il souhaite, par ailleurs, que les auteurs d'actes de violence soient traduits en justice.