Suite au rapatriement de quelques des passagers du bâteau "Gonâve en Flèche" détourné par des pirates, dont 8 anciens policiers et deux en service, l'Office National de la Migration (ONM) se plaint d'être traité en parent pauvre.

L'ONM affirme qu'il ne dispose pas de moyen pour prêter assistance aux rapatriés, ces sont en tout cas les déclarations de Pierre Antoine Lovinsky, un responsable de l'ONM, venu accueillir des réfugiés du bâteau "Gonâve en Flèche".

D'autre part, La police judiciaire a procédé à l'arrestation de ces anciens policiers pour piraterie et voyage clandestin. Selon le responsable du bureau de renseignement judiciaire, deux des inculpés seraient encore membres de l'institution policière.