Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) est dans la tourmente, suite aux erreurs relevées par la Mission d'Observation Electorale de l'OEA (MOE), dans le comptage des voix. Cette situation n'a fait que mettre de l'eau au moulin de l'opposition qui réclame l'annulation des élections du 21 mai.
Par ailleurs, le vainqueur de ces joutes , Fanmi Lavalas, renvoie la balle dans le camp du CEP. L'institution électorale se retrouve le dos au mur.

Par ailleurs, le conseiller Macajoux Médard est monté au créneau pour dénoncer la Mission d'Observation Electorale de l'OEA.

Le Conseil Electoral Provisoire ( CEP ) n'a toujours cependant pas répondu officiellement aux remarques de la Mission d'Observation Electorale de l'OEA . Toutefois, le conseiller Macajoux Médard estime que l'attitude de la Mission de l'OEA est une giffle à la nation haïtienne, et souligne qu'il n'y a pas eu d'erreur dans le comptage des bulletins pour les élections du 21 mai.