Les TKL (Ti Kominote Legliz)(Communautés ecclésiastiques de base) de Saint Jean Bosco mettent en garde les candidat républicain aux présidentielles américaines Georges Walker Bush, contre toute invasion d'Haïti au cas où il deviendrait le nouveau chef à la Maison Blanche.

Ces organisations populaires proches de l'ancien Président Jean-Bertrand Aristide affirment que les américains auront à faire à une forte résistance. D'autres part, des membres d'organisations populaires pro-lavalas ont tenu un sit-in devant l'Ambassade Américaine pour dénoncer l'ingérence étrangère dans les affaires haïtiennes.

Le Comité d'Initiative des Organisations Populaires critique l'attitude de la communauté internationale suite au scrutin du 21 mai.

Ces organisations en ont profité pour condamner la poursuite des déportations des repris de justice en provenance des Etats-Unis.