Les autorités monétaires du pays se déclarent préoccupées par l'état de santé de la gourde sur le marché des changes.

Selon le gouvernement de la Banque Centrale cette situation est la conséquence directe de la crise politique a la quelle fait face le pays.

Dans une interview accordée à Radio Métropole, M. Fritz Jean, Gouverneur de la Banque Centrale nous a confié que l'institution d'émission a pratiquement tout fait pour stopper le processus de dépréciation de la monnaie nationale. Le Gouvernement a expliqué que la Banque de la République d'Haïti ne compte pas intervenir directement sur le marché du dollar et ne souhaite pas non plus augmenter le taux de réserves obligatoires.

Pour Fritz Jean, l'appréciation de la monnaie locale dépendra d'une éventuelle accalmie dans le secteur politique.

Par ailleurs, le patron de la BRH a démenti les rumeurs selon lesquelles 240 millions de dollars auraient été saisis par des banques étrangères, suite à un important dépôt effectué par des institutions de la place.