La Teleco, l'entreprise chargée du service télephonique, a connu l'intervention d'un groupe armé, ce lundi 7 août, à son siège social à Pont Morin. Ces hommes ont intimé l'ordre aux employés de vider les lieux et seraient pour la plupart des employés temporaires de la Teleco réclamant le paiement d'un 14ème mois de salaire, à la veille de la rentrée des classes.

Suite à un ultimatum, les employés de la Téléco ont immédiatement quitté les lieux, ce qui a paralysé les activités au siège social de la compagnie au Pont Morin. Des témoins rapportent que les agents de sécurité de la Téléco n'ont opposé aucune résistance à ces hommes armés, lors de cette intervention.

Les hommes armés et employés de la Téléco ont formellement demandé aux autres membres du personnel de ne pas mettre les pieds ce mardi 8 août à Pont Morin. Ils menacent de maintenir la pression sur le Directeur de la Téléco, M. Jean François Chamblain qui serait opposé au paiement du 14ème mois à l'occasion de la rentrée scolaire.

Par ailleurs, certains de ces hommes ont dénoncé le fait que le gouvernement envisagerait d'utiliser ces fonds dans le cadre des dépenses qui entourent les prochaines rentrées parlementaire.