Jacques Edouard Alexis a réagit face aux manifestations violentes organisées contre le transfert de l'ancien responsable du service de passeports à l'immigration, au ministère de l'intérieur.

M. Jean-Philippe Poitevin, soupçonné d'être à la base des violences enregistrées au courant de la semaine dernière, devant le local du ministère de l'intérieur, ferait l'objet d'un mandat d'arrêt et est limogé. Il ne serait cependant pas le seul visé par Le Premier Ministre Alexis qui occupe également le poste de Ministre de l'Intérieur ; toujours dans ce cadre, une dizaine d'organisations populaires sont aussi concernées par un mandat d'arrêt. Par ailleurs, des mesures de sécurité ont été prises aux abords du Palais des Ministères où la circulation est interdite entre le ministère de la santé et celui de l'intérieur.