L'opposition a pratiquement rejeté l'appel au dialogue lancé par M. Gaviria pour la résolution de la crise post électorale. Les partis du Groupe de Convergence ont dénoncé l'attitude du Secrétaire Général de l'Organisation des Etats Américains (OEA), qui selon eux, tentent de faire marche arrière sur le dossier du scrutin constesté du 21 mai.

Pour les dirigeants de l'opposition, ce dialogue préconisé par le Sécrétaire Général de l'OEA nest plus possible, vu que le pouvoir refuse toutes concessions sur les résultats des élections.

Par ailleurs, le Mouvement Patriotique Pour le Sauvetage National (MPSN), l'une des composantes du groupe, a réclamé à nouveau l'annulation des élections et le départ du régime en place.

Le Parti Social Chrétien Haïtien (PSCH) a dénoncé l'appel au dialogue lancé par le Sécrétaire Général de l'Organisation des Etats Américains (OEA), M. César Gaviria. Pour le Chef de ce parti, Dr. Grégoire Eugène Junior, M. Gaviria a apparamment fermé le chapitre "des élections du 21 mai" en suggérant ce dialogue entre l'opposition et le pouvoir pour favoriser la tenue des élections présidentielles.
"Nous comprenons l'euphorie lavalassienne à l'issue de ses contacts avec le diplomate colombien qui se trouve peut-être entre l'enclume et le marteau de la corruption lavalassienne et l'enclume du cartel colombien qui a tout intérêt à maintenir Lavalas au pouvoir " écrit le Dr. Eugene Junior.

Le responsable du PSCH souhaite une convergence ferme et résolue pour triompher face à Lavalas et face aux intérêts anti-nationaux qu'il représente .