Les organisations populaires n'ont pas réussi ce lundi 11 septembre à lancer en grande pompe la campagne présidentielle de Jean Bertrand Aristide, comme prévu.

Le dirigeant de Fanmi Lavalas n 'était pas arrivé à temps au rendez-vous pour le 12ème anniversaire du massacre de Saint Jean Bosco. Quant à la grande foule attendue, elle n ‘était pas au rendez-vous ; une situation qui a porté les Ti Kominote Legliz (TKL) et organisations populaires à changer de stratégie.