Le Ministre de la Justice réaffirme la volonté du Gouvernement de mettre en application une politique visant à mettre un terme à la surpopulation des prisons.

Le Ministre de la Justice réaffirme la volonté du Gouvernement de mettre en application une politique visant à mettre un terme à la surpopulation des prisons. Me Camille Leblanc dénonce la pratique en cours au sein de la Justice, à savoir, l'incarcération avant toute conclusion de l'enquête. Toutefois, le Garde des Sceaux de la République indique que la Justice ne peut en aucun cas procéder à la libération de détenus, sans analyse de leur dossier. Me Camille Leblanc, qui réagissait à la demande du Secrétaire Américain pour les Droits Humains, précise que l'appareil judiciaire est prêt à élargir des détenus pour lesquels aucune charge n'aura été retenue.

D'autre part, l'Ambassade Américaine se garde de commenter les déclarations du Ministre de la Justice, mettant en question l'aide des Etats Unis à la réforme du système judiciaire. Le porte-parole de l'Ambassade a défendu le bilan des réalisations dans ce domaine, durant les 5 dernières années, grâce au décaissement de près de 20 millions de dollars par le gouvernement américain.14/02/00.-