Le Conflit est désormais ouvert entre le CEP et l'Exécutif : Alors que le Conseil s'accroche aux nouvelles dates fixés pour les élections, le Gouvernement réclame l'évaluation du processus d'inscription des électeurs.
. Les prochains jours s'annoncent décisifs pour l'avenir du processus électoral. L'Exécutif et le Conseil Electoral Provisoire restent ferme sur leur position en ce à trait à la date du premier tour."9 avril" dit le CEP, "évaluation du processus" rétorque la Présidence. La rencontre CEP-Exécutif s'annonce croisée.