Parmi les blessés, Dieu Grand Jean Baptiste, un frère du leader du Mouvement Paysan de Papaye (MPP), a reçu une balle à deux (2) doigts de son coeur et son état de santé est jugé très critique par ses médecins. Les individus identifiés comme des partisans de la Fanmi Lavalas ont également incendié la maison du coordonnateur de l'Espace de Concertation dans la ville de Hinche.

Depuis ces violents incidents le jeudi 2 novembre, le leader du MPP, Chavannes Jean Baptiste, s'est mis à couvert. M. Jean Baptiste avait déclenché une mobilisation contre le régime Lavalas dans le Plateau Central les 17 et 18 septembre dernier. Selon le responsable du MPP, aucun scrutin n'est possible avec le pouvoir en place qui chercherait à instaurer une nouvelle dictature en Haïti.

Par ailleurs, le Mouvement Patriotique Pour le Sauvetage National (MPSN) a dénoncé des tentatives d'intimidation de ses dirigeants par des proches du pouvoir. Le MPSN a condamné le dépôt d'un cadavre criblé de balles devant les locaux de l'Alliance Pour la Libération et l'Avancement d'Haïti (ALLAH) et les nombreux tirs en direction de la résidence du dirigeant du Parti Moblilisation Pour le Développement National (MDN), Hubert Deronceray. Le MPSN estime que ces manoeuvres visent à démobiliser l'Opposition notamment le Groupe de Convergence.