Dans une déclaration à Radio Métropole le mardi 31 octobre, l'ancien président du Conseil Electoral Provisoire (CEP) de 1995 a conseillé au régime Lavalas d'abandonner le projet relatif à l'organisation du scrutin présidentiel et sénatorial du 26 novembre. ' Ces élections n'auront aucune crédibilité et ne feront qu'aggraver la crise politique' a laissé entendre Pierre Michel Sajous. M. Sajous propose la création d'un nouveau CEP et l'organisation d'élections générales.

Pierre Michel Sajous qui vient de publier un ouvrage intitulé "Prendre du Recul pour Revenir à l'Essentiel' souhaite l'installation d'un pouvoir de consensus après le 7 fevrier 2001.

Les partis de l'opposition qui ne comptent pas participer au scrutin prévu pour le 26 novembre, réclament également des élections générales et un autre Conseil Electoral Provisoire (CEP) pour conduire ces joutes.