La majorité des électeurs haïtiens n'ont pas mis les pieds dans les Bureaux de Vote (BV) le dimanche 26 novembre. C'est le constat fait par l'Opposition haïtienne qui avait appelé au boycott des élections. Evans Paul, l'un des porte-parole de la Convergence Démocratique a félicité le peuple pour sa maturité politique, " la population a compris qu'il ne s'agissait pas de compétitions électorales mais plutôt de mascarade électorale' a laissé entendre Evans Paul estimant à moins de 5% la participation de l'électorat aux élections. M. Paul croit qu'il faut continuer la lutte contre le régime lavalas afin de mettre en place les conditions indispensables à la réalisation de bonnes élections dans pays.

Pour sa part, Gérard Pierre Charles de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL), a estimé que le scrutin de dimanche a confirmé l'incapacité du régime lavalas à organiser des élections crédibles , transparentes et démocratiques; " pas même 5%, voila ce qui reste de Jean Bertrand Aristide comme popularité 10 ans après l'avènement lavalas " . L'OPL n'entend accorder aucune importance aux résultats qui seront communiqués par le Conseil Electoral Provisoire (CEP) , " ce CEP au service de la Fanmi Lavalas et du pouvoir en place va fabriquer des chiffres comme il l'a fait le 21 mai dernier " a conclu Gérard Pierre Charles .

De son coté, le dirigeant du Mouvement Pour le Sauvetage National (MPSN), Hubert Deronceray estime que le scrutin de dimanche n'a fait que consacré la fin du parti la Fanmi Lavalas , " lavalas a une fois de plus enfoncé sa tête dans le trou en choisissant le suicide " a ajouté le responsable politque. Analysant le vote de dimanche, Hubert Deronceray a estimé que Jean Bertrand Arisitide a été rejeté par la population et aura en face de lui la communauté intenationle.