Dans une interview à Radio Métropole, M Daniel Withman a confirmé l'existence d'une lettre mais précise que le mot « félicitation » n'a jamais été cité dans cette correspondance à M Aristide . « C'est une exagération de la part du président du Sénat du 21 mai dans la mesure où dans cette lettre M Clinton n'a fait qu'exprimer ses préoccupations pour l'avenir de la démocratie en Haiti » a déclaré le porte-parole de l'ambassade américaine à Port-au-Prince. Selon Daniel Withman le président américain a de préférence dénoncé l'état global de la situation dans le pays et a demandé à l'élu du 26 novembre de poursuivre les négociations en vue de sortir le pays de l'impasse .

En outre, Daniel Withman a affirmé que la position américaine sur le dossier de la crise haitienne n'a pas changé après l'élection du 26 novembre. « La position américaine est conforme avec celle de la Communauté Internationale … les erreurs commises lors des législatives du 21 mai doivent être corrigées «. Interrogé sur les relations futures entre les Etats-Unis et Haiti après l'installation du président élu le 7 février 2001, M. Withman n' a fait aucun commentaire mais a insisté sur la necessité pour les dirigeants lavalas de corriger les erreurs commises lors des précédentes élections.

Le porte-parole de La Fanmi Lavalas avait annoncé le mercredi 6 décembre que le président Bill Clinton avait félicité le leader lavalas suite à son élection le 26 novembre.Yvon Neptune n'était toutefois pas en mesure de présenter une copie de la lettre du président Clinton à M Aristide .