Annulation des élections du 21 mai et celles du 26 novembre et la mise en place d'un nouveau Conseil Electoral Provisoire (CEP). « ces revendications doivent être satisfaites avant d'entamer d'éventuelles négociations avec lavalas » a répété Alexis Clairius lors d'un point de presse le jeudi 7 décembre. M. Clairius qui met en doute la volonté des lavalassiens à négocier en vue de sortir le pays de la crise s'est dit prêt à poursuivre la lutte anti-lavalas. Le responsable de l'étoile populaire s'est prononcé en faveur d'un gouvernement provisoire qui aurait pour mission l' organisation d'élections crédibles avec la participation de tous les secteurs politiques.

Par ailleurs, l'état major de l'étoile populaire a fustigé le comportement des OP pro-lavalas qui profèrent des menaces à l'encontre des leaders de l'Opposition. Selon les dirigeants de l' étoile populaire, les membres de Jeunesse Pouvoir Populaire (JPP) sont des hommes de main . « ce sont des chimères et ils sont très mal placés pour proposer au pays une alternative « a fait valoir l'un des porte-parole de l'étoile populaire. Cette organisation proche de la Convergence Démocratique appelle les organisations de la société civile et les partis de l'Opposition à faire front commun contre lavalas.