Deux (2) morts, six (6) blessés et quatre(4) maisonnettes incendiées, tel est le bilan des affrontements qui ont éclaté entre des riverains de Boston et Ray (deux quartiers de Cité Soleil), le mercredi 27 décembre.

Les habitants de ces quartiers s'opposent pour obtenir le contrôle de Cité Soleil, le plus grand bidonville de Port-au-Prince. Le directeur général du Ministère de l'Intérieur s'est rendu sur les lieux pour calmer les esprits.

Depuis le début de l'année 2000 plusieurs affrontements ont été enregistrés à Cité Soleil faisant au moins une dizaine de morts par balles ou par armes blanches.

Par ailleurs, des engins artisanaux ont explosé au centre ville de Port-au-Prince le mardi 26 décembre sans faire de victimes et de dégats matériels. Selon des sources policières, ces engins ont éclaté à proximité du Palais National à la Rue du Centre et à la Rue de la Réunion. La police n'a procédé à aucune arrestation suite à l'explosion de ces engins artisanaux. Toutefois l'institution policière annonce l'ouverture d'une enquête autour de ces explosions.

Des explosions d'engins artisanaux avaient marqué la semaine précédant la tenue de l'élection présidentielle du 26 novembre. Ces violences avaient fait deux (2) morts et des blessés graves à la capitale.

Le parti Fanmi Lavalas avait ouvertement accusé l'Opposition dans cette campagne de terreur. Les membres de la Convergence Démocratique ont rejeté la responsabilité de ces violences sur le compte du parti au pouvoir.