Le chef de la police, Godson Orelus, a confirmé hier l'implication du Federal Bureau Investigation (FBI) américains dans l'enquête sur le réseau de kidnappeurs de Clifford Brandt.

Certains agents du FBI, arrivés le lundi 29 octobre 2012 à Port-au-Prince, collaborent avec les enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) sur ce dossier. Pour justifier l'implication des investigateurs étrangers dans l'enquête, le chef de la police affirme que le réseau semble avoir des connexions avec des groupes criminels.

Des bandits membres de ce gang se faisaient passer pour des agents de la Drug Enforcement Administration (DEA) l'agence américaine de lutte contre le trafic des stupéfiants. Plusieurs dizaines de badges de la DEA ont été retrouvés au domicile de l'un des chefs de ce gang lors d'une perquisition de la police.

M. Orelus juge nécessaire l'aide des investigateurs étrangers dans le cadre de cette enquête qui devra permettre de démanteler le plus grand réseau de kidnappeur d'Haïti.

La Police haïtienne avait réalisé seule l'enquête ayant conduit à l'arrestation de M. Brandt cependant l'enquête a pris une dimension internationale, précise M. Orelus.

Les criminels se faisaient également passer pour des policiers haïtiens. Des T Shirt et autres matériels de travail de la DCPJ ont été retrouvés lors d'une perquisition. Les enquêteurs de la DCPJ doivent identifier les différentes ramifications de ce réseau à travers les institutions chargée de garantir la sécurité publique.

LLM / radio Métropole Haïti