Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Lucmane Dellile, est déterminé à donner suite aux plaintes déposées contre l'ex président Jean Bertrand Aristide par Sony Thelusma et Rosemond Jean. Quelques heures après sa rencontre avec l'ex président Aristide à Tabarre, le chef du Parquet a assuré que " le dossier suit son cours". Aux journalistes qui demandaient si l'affaire a été classée sans suite, M. Dellile a martelé à trois reprises "le dossier suit son cours".

Interrogé sur les raisons l'ayant contraint à rencontrer l'ex président Aristide à son domicile, le magistrat a fait savoir que le leader lavalas avait évoqué des motifs sécuritaires.

M. Dellile avait la semaine dernière réaffirmé sa détermination à réaliser l'audition de M. Aristide au Parquet de Port-au-Prince. C'est un ancien chef d'Etat qui a fait mention de problèmes sécuritaires pour son déplacement, a expliqué M. Dellile pour justifier sa démarche. Il assure que la rencontre s'était déroulée dans le calme et la sérénité.

Pour le chef du Parquet l'audition lui a permis de prouver qu'il n'entendait pas persécuter l'ex président Aristide. M. Dellile, est un ex leader du mouvement GNB qui avait provoqué le départ du président Aristide en février 2004. Selon lui le leader lavalas a compris que l'audition s'inscrit dans le cadre de la procédure légale. L'ex président Aristide n'a eu aucun problème avec l'action du Parquet qui doit entendre les deux parties avant de prendre une décision, ajoute t-il.

Selon la procédure judiciaire le commissaire du gouvernement peut renvoyer le dossier au correctionnel ou au cabinet d'instruction.

LLM / radio Métropole Haïti