Haïti a commémoré le samedi 12 janvier 2013 dans la sobriété le troisième anniversaire du séisme. Le président haïtien, Michel Martelly, le Premier Ministre Laurent Lamothe et l'ancien président des États-Unis Bill Clinton, émissaire des Nations unies en Haïti, ont participé à un dépôt de gerbes dans un cimetière situé sur une colline de la capitale.

M. Martelly a salué la mémoire des victimes du violent séisme qui a ravagé son pays le 12 janvier 2010 faisant plus de 250.000 morts et 1,5 million de déplacés, et assuré que son pays se relevait. "Je m'incline en souvenir des victimes. J'entends encore cet immense cri de douleur des familles amputées, mais essuyez vos larmes ! Malgré toutes les souffrances, Haïti se relève", a-t-il insisté.

La quasi-totalité des édifices de l'administration publique dont le Palais National, le palais de justice et les Palais législatif s'étaient effondrés.

La cérémonie commémorative a eu lieu sur une estrade dressée sur les ruines du palais présidentiel. "Un tas de ferraille et des tas de pierres, c'est tout ce que le 12 janvier 2010 a laissé du palais du peuple haïtien, mais le drapeau reste debout et fier", a-t-il ajouté.

Le premier mandataire de la nation a une fois de plus réaffirmé sa détermination à reconstruire l'édifice dans le respect des normes sismiques.

"Main dans la main, nous nous souvenons de ceux qui sont partis sans funérailles et sans laisser de trace", a affirmé M. Martelly, qui s'est dit désolé qu'un mémorial pour les victimes n'ait pu être érigé trois ans après le drame.

LLM / radio Métropole Haïti