Le conflit opposant l'Etat Haïtien à la Compagnie Rice corporation évoqué au Sénat des Etats-Unis. Ainsi le puissant sénateur, Jess HELMES vient d'appeler le Département d'Etat à révoquer les visisa du Ministre de la Justice, Me Camille Leblanc, du Ministre des Finances, Fred Joseph, du Chef de la Police, Pierre Denize.

Le Sénateur HELMES souhaite aussi que ces mesures s'étendent à certains juges et employés des douanes qui ont travaillé sur le dossier de la Rice Corporation.

Dans une lettre adressée au Secrétaire d'Etat américain, Madeleine Albritgh, le Sénateur Helmes indique que le Gouvernement en place tente d'extorquer de l'argent des hommes d'affaires américains propriétaires de la Rice Corporation.

Le Chairman de la Commission des Affaires Etrangères du sénat américain précise que cette situation persiste, en dépit des efforts menés par les hommes d'affaires américains pour négocier un accord avec les autorités haïtiennes .

Le Sénateur Helmes souhaite que le Secrétaire d'Etat, Mme Albritgh, mette en application ces mesures contre les officiels haïtiens qui "ont utilisé une mésentente avec la Douane comme excuse pour exproprier les hommes d'affaires américains de la Rice Corporation".

Selon le Directeur des Douane Haïtiennes, M. Jean Jacques Valentin, la Rice Corporation, a violé les lois haïtiennes ; il souligne que la compagnie a transporté récemment en Haïti une cargaison de riz et a présenté un faux manifeste de Douane.

La Compagnie devait payer 18 millions de gourdes pour que la justice puisse lever les scellés sur les portes de cette Institution spécialisée dans la vente de riz en Haïti. L'Ambassade des U.S.A en Haïti, n'a pu préciser si ces mesures de révocation de visas réclamé par le Sénateur Helmes était déjà effective. Selon le responsable du Gouvernement, l'enquête sur la Rice Corporation va se poursuivre, en dépit de cette prise de position du Sénateur Helmes.