Aux Cayes,les Responsables du BED collectent les dernières informations relatives au nombre d'électeurs inscrits dans le Département du Sud. Au BED, on se déclare prêt pour les prochaines élections ; toutefois, certains responsables de BI détiennent encore du matériel faute d'avoir reçu leur salaire.

Dans la zone des Matheux, les habitants de la région du Pont Manèque inquiets face à la lenteur des travaux de reconstruction. Ils se demandent si les responsables de la firme d'exécution des travaux respecteront l'échéance de juillet.

Dans le Nord-Est, le sénateur Jean Claude DANIEL se déclare préoccupé par la flambée des prix constatée sur le marché, suite à l'appréciation considérable du dollar par rapport à la gourde. Le Sénateur Daniel estime que la confusion politique qui entoure la tenue des élections, est à la base de cette situation.

Dans le Nord,, le candidat indé pendant au sénat, Jean BERNADIN, se déclare confiant quant à l'entrée en fonction de la 47ème Législature en juin. M. Bernardin s'appuie sur la position exprimée par la Communauté Internationale pour partager son optimisme.

Dans le Bas-Artibonite, une note discordante se retrouve au sein des candidats de l'opposition qui réclament l'organisation des élections législatives et locales, le 9 avril. Le candidat indépendant au Sénat, Serge Benoit, estime que la tenue du scrutin est impossible à cette date en raison de difficultés d'ordre technique.

A la GonâveLe candidat à la Mairie d'Anse-à-Galets sous la bannière de l'OPL, appelle à la tenue des élections pour l'installation du nouveau parlement, le deuxième lundi de juin. Fénéus DORVILIEN estime que les manoeuvres du Chef de l'Etat à saboter le processus témoignent de sa crainte du verdict populaire.