Un premier cas de décès de la grippe aviaire a été enregistré le week end écoulé dans la localité de Boukan Guillaume a Anse a Pitres. Les autorités sanitaires haïtiennes révèlent que 6 cas avaient été diagnostiqués dans cette localité.

La directrice générale du Ministère de la santé publique, Guirlaine Raymond Charite affirme qu'un autre cas d'alerte a été enregistré dans le département du sud. Le laboratoire national doit analyser les spécimens afin de confirmer les cas suspects. En raison des nombreux échanges entre haïtiens et dominicains à la ligne frontalière, les autorités sanitaires jugent que l'introduction du virus est probable en Haïti. Cependant docteur Charite donne l'assurance que les mesures de prévention sanitaire peuvent empêcher une poussée de la grippe A H1N1 en Haïti.

Un système de surveillance a été mis en place dans la zone frontalière par le ministère de la santé qui a décrété l'alerte sur tout le territoire.

Dans le même temps une campagne de sensibilisation a été lancée afin d'expliquer les symptômes de la grippe et les comportements à adopter pour éviter une contamination. La directrice du MSPP a fait remarquer que la grippe peut se présenter comme une grippe banale cependant elle empêchera au malade de vaquer à ses activités. Des difficultés respiratoires figurent parmi les symptômes de cette grippe, ajoute Mme Charite.

Les autorités sanitaires exhortent les citoyens à se laver les mains régulièrement et à ne pas éternuer à l'air libre afin d'empêcher une propagation de la maladie.

Les structures sanitaires à travers le pays sont prêtes à prendre en charge les personnes atteintes du virus A H1N1.

Par ailleurs le maire de Bellanse a fait état d'un autre cas de décès dans la localité de " Nan Bannann". La victime aurait rendu l'âme à l'hôpital du Sacre Cœur de Thiotte. L'information n'a pas encore été confirmée par le ministère de la santé.

LLM / radio Métropole Haïti