Le porte-parole de la présidence, Lucien Jura, a révélé que le rapport de la commission sénatoriale recommandant la mise en accusation du chef de l'Etat, du premier ministre et du ministre de la justice, n'ébranle pas l'exécutif.

‘'C'est avec calme et sérénité que la présidence accueille les conclusions du rapport de la commission sénatoriale qui enquêtait sur le décès du juge instructeur Jean Serge Joseph'', a déclaré Lucien Jura.

Reprenant les premières déclarations du président Michel Martelly, du premier ministre Laurent Lamothe, du ministre de la Justice Jean Rennel Sanon entre autres, le porte-parole de la présidence, Lucien Jura maintient qu'il n'y a jamais eu de rencontre 2 jours avant la mort du magistrat instructeur, soit le 11 juillet dernier.

‘'Au niveau de la présidence, souligne Lucien Jura, nous nous préoccupons de l'avancement du programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO) et rien ne nous en détournera''.

Soulignons que tous les membres de l'exécutif pointés du doigt par la conclusion du rapport sénatoriale d'enquête estiment que le document n'est qu'un ramassis de mensongers visant à dénigrer le pouvoir en place.

G A/ Radio Métropole Haïti