Le chef de l'Etat haïtien, Michel Martelly, s'est entretenu hier avec le secrétaire d'état américain, John Kerry.

Le dossier du parc industriel de Caracol a été au menu de cette séance de travail. Le président Martelly a révélé que le secrétaire d'état américain a promis d'œuvrer en vue de faciliter la réalisation des infrastructures connexes, dont le port de Fort Liberté, indispensables pour acheminer les produits vers les Etats-Unis.

M. Martelly a fait valoir qu'une intensification des actions est nécessaire pour augmenter le nombre d'emplois créés dans ce Parc industriel.

M. Kerry qui s'est engagé personnellement à faire avancer le dossier de Caracol a promis d'effectuer prochainement une visite en Haïti.

Le chef de l'Etat haïtien s'est également entretenu avec le vice président Joe Biden et les membres de la commission affaires étrangères de la chambre des représentants. L'objectif des rencontres avec les officiels du gouvernement et les élus américains est de renforcer la coopération entre les deux pays.

Le président Martelly annonce qu'il abordera le dossier des investissements avec le président américain lors de la rencontre en tête à tête prévue ce jeudi. Haïti veut être sur ses deux pieds, le pays a besoin de l'aide mais surtout des investissements, a soutenu M. Martelly.

Il compte également aborder d'autres thèmes dont l'éducation et l'énergie qui constituent des priorités pour les gouvernements haïtien et américain. Le président haïtien devrait au cours de cette rencontre donner des garanties au président américain notamment sur le dossier des élections. La rencontre permettra de parler politique, de rassurer, de se comprendre et de remercier, a laissé entendre M. Martelly lors d'un point de presse avec des journalistes haïtiens a l'ambassade d'Haïti à Washington. Nous avons une très bonne relation avec l'Exécutif américain, a insisté le président Martelly qui a eu plusieurs conversations téléphoniques avec le vice président Joe Biden.

LLM / radio Métropole Haïti