Le Gouvernement Jeunesse d'Haïti dans le cadre d'un projet baptisé «recapitalisation», a procédé le mercredi 2 mars 2016 à la distribution de subvention à des petits marchands sévèrement touchés par l'incendie criminel survenu dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 janvier dernier entre les rues Courbe et Tiremasse, au centre de ville de Port-au-Prince. 58 chèques ont été remis aux marchands à la suite d'un collecte de fonds de 5 000 dollars américains réalisé les 1eret 2 février 2016 par le jeune Haïtien, Meschac Gervais, évoluant aux États-Unis. Reconnaissant la crédibilité de l'actuelle équipe du gouvernement jeunesse, il a confié la tâche aux membres du GJH d'assurer la bonne marche du projet. http://youtu.be/seK2D5QVWQg

L'exécution et la gestion de ce projet ont été assurées par la jeune ministre de l'Économie, Anditha Stephy Cherubin, celui du Commerce, Louisson Bellegarde ; à la condition féminine, Rosemina Pierrin Noël ; du Tourisme, Camesuze Lindor et de défense Standley Vilmar, sous le leadership du jeune président, Amos Cincir, le jeune premier ministre Nathanaël Noël avec la collaboration de Johanne Gervais et l'économiste Enomy Germain. D'après la Jeune ministre Anditha Stephy Cherubin, une enveloppe de 270 000 gourdes est disponible pour accompagner les 58 marchands victimes, recensés suivant la liste dressée par les responsables des quatre entrepôts dévastés par le feu.

Après avoir fait un bref récapitulatif des événements malheureux qui ont touché ces commerçants, le jeune président Amos Cincir déclare que cette somme versée aux marchands, s'inscrit dans le cadre de la participation citoyenne des membres du Gouvernement Jeunesse, qui a réalisé cette campagne de levée de fonds avec l'appui du jeune Haïtien Meschac Gervais pour permettre symboliquement aux marchands victimes de recommencer leurs activités économiques à la suite de ce sinistre.

Pour le Jeune Premier ministre Nathanaël Noël, le GJH a décidé de faire les choses dans la transparence parce que l'équipe actuelle du GJH est l'une des institutions les plus crédibles du pays, et c'est pourquoi les 5000 dollars récoltés ont été alloués aux vrais victimes.

Monélise St-Juste, une commerçante a félicité ce geste réalisé par ces jeunes qui ont pensé à intervenir en leur faveur alors que l'État haïtien n'a manifesté aucun intérêt pour venir à leur rescousse Mis en œuvre en 2008 par l'Association des volontaires pour la démocratie (AVD), le Gouvernement Jeunesse d'Haïti, est une institution apolitique qui fait la promotion du Leadership responsable et du volontariat citoyen dans les milieux des jeunes, tant sur la scène nationale que sur la scène internationale.

EJ/Radio Métropole Haïti